Tous les thèmes > VIE ÉCOLO > CONSOMMATION > ÉNERGIE - DÉCHETS > Comment réduire le plastique au quotidien

Comment réduire le plastique au quotidien

La journée mondiale contre le plastique

Le 3 juillet est la journée mondiale du sans plastique. Comme vous le savez peut-être, les sacs en plastique et certains types de contenants en plastique sont un énorme problème pour la bonne santé de nos océans et de nos mers et pour l’environnement en général. C’est pourquoi, dans cette fiche, je mentionnerai quelques points clés pour réduire au minimum l’utilisation du plastique.

Depuis le milieu du 20ème siècle, l’utilisation du plastique dans le monde s’est inexorablement développée, passant d’une production modeste à une situation où l’humanité produit maintenant environ son propre poids en plastique chaque année.

Un matériau qui détruit notre planète

Le plastique est bon marché et incroyablement polyvalent avec des propriétés qui le rendent idéal pour de nombreuses applications. Cependant, ces qualités ont aussi fait en sorte qu’il est devenu une menace environnementale.

Nous avons développé un style de vie “jetable” et on estime qu’environ 50% du plastique est utilisé une seule fois et jeté. La mise sur le marché des produits en plastique au cours des quelque 70 dernières années relève de l’invasion ; Tout simplement, nous ne pouvons plus nous en passer.

Des rapports récents sur le recyclage ont montré une augmentation de la quantité de plastique recyclé d’une année sur l’autre, en particulier par rapport à d’autres matériaux comme le verre, les textiles, le papier et le carton.

Mais, bien que cela signifie une évolution vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement, les chiffres suggèrent que l’augmentation de la quantité de plastique recyclé est due en premier lieu à une plus grande quantité de contenants en plastique.

Le plastique tue la faune

Les animaux sauvages sont particulièrement vulnérables au plastique et peuvent facilement s’emmêler dans les objets jetés ou se coincer dans leur tube digestif, ce qui peut entraîner des blessures ou la mort. Certains plastiques libèrent également des produits chimiques nocifs dans le sol environnant, tandis que la décomposition des plastiques biodégradables peut libérer du méthane, un gaz à effet de serre qui est l’un des principaux déclencheurs du réchauffement planétaire.

Appréhender des solutions

Il suffit de jeter un coup d’œil autour de vous et d’imaginer la quantité de plastique qui finira dans la poubelle à la fin de la journée. De la même manière que l’on peut réduire sa consommation d’énergie personnelle, des méthodes existent pour diminuer au maximum votre utilisation de plastique et de commencer à vivre sans ce matériau gênant.

Petit garçon mangeant une glace dans un récipient jetable en plastique
Petit garçon mangeant une glace dans un récipient jetable en plastique

Éviter le plastique quand c’est possible

Acheter des aliments frais signifie généralement éviter l’emballage. Allez sur les marchés fermiers ou choisissez l’étagère de produits frais dans votre supermarché et consommez des aliments de qualité sans emballage !
Ainsi, lorsque vous rentrerez chez vous, vous n’aurez pas à jeter des tonnes de papier, de plastique ou de boîtes de conserve.

Sur le papier, tout cela sonne bien, mais est-il possible de vivre sans les plastiques ?

En tant que consommateurs, il y a un certain nombre de choses que nous pouvons faire afin de réduire notre consommation d’emballages excédentaires.

En faisant ses courses

Quelques déclics simples à avoir :

  • Emportez toujours ses propres sacs en toile, votre panier d’achat ou vos sacs de plastique réutilisés avec vous lorsque vous faites les courses. Si vous avez le choix entre des sacs en papier ou en plastique, choisissez du papier, qui peut être recyclé plus facilement que le plastique.
  • Essayez d’éviter les articles emballés individuellement en achetant en vrac. Par exemple, achetez un plus grand contenant de jus au lieu de petits contenants individuels et envoyez vos enfants à l’école avec une boisson dans une thermos.
  • Achetez les fruits et légumes en vrac plutôt que dans des emballages en plastique. Vous pouvez par exemple aussi acheter du thé en vrac au lieu de sachets de thé.
  • Achetez des recharges ; Vous économiserez sur l’emballage. De nombreux produits de nettoyage et détergents sont généralement vendus comme recharges.
  • Choisissez des articles en verre ou dans d’autres contenants recyclables et essayez d’éviter le plastique en général.

Effacer progressivement le plastique de son domicile

Une grande partie de la solution consiste à limiter la quantité de plastique que vous apportez dans votre maison. Vous pouvez commencer ce style de vie en vous concentrant sur l’élimination d’un plastique particulier de votre vie ou essayer d’arrêter d’utiliser ce type de plastique autant que possible. Ensuite, vous pourrez vous concentrer sur d’autres types de plastiques par la suite. Tout ce que vous avez à faire, c’est de dire “non” à un seul objet en plastique tous les jours.

Pour vivre sans les plastiques dans la vie de tous les jours, vous devez réfléchir de très près à ce que et où vous allez acheter vos produits d’épicerie, quel type de cosmétiques vous allez utiliser, vous aurez même à penser à votre dentifrice. En complément d’une diminution de votre facture énergétique et la hausse de votre confort, faire disparaître chez soi participe d’une même démarche : Vivre dans un lieu plus respectueux de son environnement.

Sur le papier, il est donc possible de vivre sans les plastiques, mais cela prendra beaucoup de temps, juste pour planifier comment réduire l’utilisation du plastique et de nos jours, les gens n’ont même pas de temps pour eux-mêmes, donc ils n’auront pas assez de temps pour penser à leurs déchets plastiques, car cela prend beaucoup de temps.

Commerces et institutions s’adaptent

L’environnement étant maintenant au cœur des préoccupations à l’échelle des pays développés, de nombreuses entreprises intensifient leurs efforts en vue de réduire l’utilisation de plastiques nocifs.

Qu’il s’agisse de musées, de bureaux, d’écoles ou de centres sportifs, les lieux de travail sont de plus en plus conscients de l’impact du plastique sur la planète.

L’attention portée au problème du plastique s’est traduite par une réduction de l’utilisation de pailles en plastique, la fin de la vente de bouteilles à usage unique de boissons gazeuses par les détaillants et d’autres mesures écologiques pour réduire la quantité de plastique que nous utilisons et jetons.

Les progrès réalisés dans la réduction du plastique ont été lents, et il faut faire davantage pour réduire l’impact dévastateur que le plastique peut avoir sur notre environnement.

Comment une entreprise fait sa transition vers le “sans plastique”

La direction d’une entreprise doit diriger le changement et s’y engager. Accueillir les idées du personnel, qui peut faire des suggestions sur les changements qu’il aimerait voir dans l’organisation, est une partie importante de l’introduction de tout changement. Toutefois, sans l’engagement et l’intérêt de l’équipe de direction, il est peu probable que des changements à long terme et généralisés se produisent.

Un engagement éco-responsable avant tout

La grande majorité des gens sont en faveur d’une action lorsqu’il s’agit de plastiques à usage unique. Mais il y aura toujours des personnes qui résisteront au changement en milieu de travail, surtout s’il s’accompagne d’une baisse de la commodité.

Par exemple, vous pourriez rencontrer une certaine résistance si vous cessiez de fournir des tasses à café à usage unique dans votre cafétéria et exigiez que tous vos employés achètent leur propre tasse réutilisable.

Afin d’éviter ce genre de conflit, assurez-vous que la direction prouve qu’elle s’engage à atteindre des objectifs environnementaux plus larges et qu’elle ne cherche pas simplement à réduire les coûts. Il pourrait s’agir de fournir des installations supplémentaires, comme des points de remplissage, qui sont pratiques pour les employés et qui prouvent que vous avez investi dans leur bien-être.

L’important est de bien réfléchir aux mesures que vous prenez en tant que chef d’entreprise ou de service, et à la façon dont les changements que vous planifiez auront une incidence sur la vie quotidienne de vos employés.

Bouteille en plastique sur une plage

Tant que vous gardez le même niveau de confort pour votre personnel et que vous avez des arguments solides et clairs pour justifier vos changements, vous devriez être en mesure de faire face à toute résistance d’une manière efficace.

Bien qu’il puisse être évident pour une entreprise de passer du plastique au verre ou aux matières biodégradables, il existe en réalité toute une série de questions plus larges qui sont associées aux changements de matériaux.

Les spécialistes environnementaux à l’aide des entreprises

Par exemple, il est peu probable qu’une entreprise tienne compte du système de gestion des déchets à la réception et de sa capacité à traiter un emballage comme compostable, ou de l’impact plus large sur le changement climatique de l’utilisation de bouteilles en verre à usage unique par exemple.

Les entreprises qui consultent des spécialistes du développement durable ont plus de succès parce que les changements qu’elles mettent en œuvre ont été soigneusement étudiés et leur impact environnemental modélisé avant que des changements ne soient apportés.

De cette manière, les entreprises peuvent être certaines que les mesures qu’elles mettent en œuvre ont un impact environnemental réellement positif et ont un sens en termes pratiques et opérationnels. Les entreprises qui font cavalier seul risquent de mettre en œuvre des politiques environnementales contre-productives à long terme.

Il est important que les entreprises soient perçues comme faisant tout ce qu’elles peuvent d’une manière proactive pour démontrer leur durabilité. Avoir une position forte sur les projets de développement durable se traduit par une réputation d’investissement à la fois dans l’environnement et dans la société, ce qui encouragera vos clients et augmentera la rétention de votre personnel ainsi que leur engagement envers votre entreprise.

Chez soi, ou sur son lieu de travail, la grande majorité des mesures d’efficacité des ressources ne coûte rien ou permet d’économiser de l’argent. Lancez-vous!

Autres fiches de la même catégorie